En poursuivant votre navigation sur m-boutique.fr, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.
Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine
visite et sécuriser votre connexion.  Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre
politique de confidentialité. Les informations recueillies ne sont ni vendues ni cédées. En savoir plus
 
J'accepte
Historia n° 857 - Ils ont osé défier Hitler
  • Historia n° 857 - Ils ont osé défier Hitler

Connexion avec votre compte :

  • Google
  • PayPal
  • Amazon

Historia n° 857 - Ils ont osé défier Hitler

Historia n° 857 - Ils ont osé défier Hitler

Quantité
Derniers articles en stock

:

Garantie m-boutique.fr

-->

Revue Mensuelle Historia - 100 pages environ - Magazine vendu en très bon état, presque neuf


Dans ce dossier consacré à la longue et difficile épopée du petit d’homme, Historia se penche sur le berceau des bébés d’autrefois et sur celui des petits qui, à partir du XXe siècle, vont naître, entourés de nouvelles fées bienveillantes, l’hygiène, l’asepsie, l’antisepsie, la pédagogie et la psychologie infantile.
Avec la participation exceptionnelle de l’historienne spécialiste de l’histoire de la naissance et de la petite enfance, Marie-France Morel, et du pédopsychiatre Marcel Rufo.

Impitoyablement sélectionné dans les sociétés grecques et romaines, le nourrisson, très vulnérable jusqu’à la fin du XIXe siècle, et en butte à une mortalité effarante - 80 à 90 % des petits succombent avant leur premier anniversaire - , est condamné à errer dans les limbes, au bord de l’enfer, s’il n’a pas été baptisé avant sa mort ou à être abandonné s’il survit au sein d’une famille trop misérable pour l’élever.
Ce n’est qu’à partir de la fin du XVIIIe siècle que le nouveau-né, vu jusque là comme un tube digestif sans conscience, commence à être enfin considéré comme un être à part entière, mais longue sera la route avant qu’il ne puisse bénéficier des bienfaits de l’asepsie découverte par Pasteur et d’une nouvelle discipline, la pédagogie. D’ailleurs, saviez-vous que le terme « bébé », dérivé de l'anglais baby, n’est employé qu’à partir des années 1840 ?


Dans le cadre du 50e anniversaire de Mai 68, zoom sur L’autre 68 : le pouvoir face à la crise. Une situation brossée grâce à l’étude de documents officiels et privés des Archives Nationales qui revisite complètement l’approche du sujet en le contextualisant dans l’espace – la contestation n’est pas propre à la capitale - et le temps – On parle désormais de mai-juin 68.

Des récits

♦ Ils ont osé défier Hitler. Un hommage à celles et ceux qui, en Allemagne, ont eu le courage de dire non au nazisme, quel que soit le prix à payer pour leur acte de résistance.
« Notre fin sera atroce, mais cela vaut mieux qu’une atrocité sans fin », écrit Hans Scholl. le frère de Sophie. Être prêt à mourir pour ne pas vivre sous un régime indigne. Peu l’ont fait, mais le nom de ces héros est entré dans l’Histoire.
August Landmesser, Sylvin Rubinstein, Otto et Élise Hampel, Sophie Scholl, son frère Hans et leurs amis de la Rose blanche, Ernst Leitz, Irène Block, Georg Elser, se sont, chacun à leur manière, dressé contre l’intolérable. Voici leur histoire, souvent poignante, emblématique de « la résistance individuelle à la barbarie collective ».

♦ Sous les pavés, les anars ! par Carl Aderhold ou l’histoire, soixante-dix ans avant les étudiants de Mai 68, d’un hippie avant l’heure, Joseph Albert, dit Libertad, fondateur du journal L’Anarchie, fidèle à son mot d’ordre « Fais ta révolution toi-même ».

♦ Scandale sur la Boudeuse par Franck Ferrand ou l’histoire d’une étrange affaire à bord de l’un des navires participants à l’expédition autour du monde de Bougainville.

Et aussi le guide Culture du mois, les pages Memento et les chroniques d’Emmanuel de Waresquiel qui nous parle de la nouvelle censure, façon principe de précaution, et de Guillaume Malaurie au sujet du film « La Mort de Staline », comédie historiquement fausse et néanmoins apparemment dotée de vertus pédagogiques.

KS-26
1 Article

Fiche technique

Format
Broché, dos collé
Parution
2018
  • PAIEMENT SÉCURISÉ PAIEMENT SÉCURISÉ
  • PORT GRATUIT dès 20 € PORT GRATUIT dès 20 €
  • SERVICE CLIENT :  7 / 7 SERVICE CLIENT : 7 / 7
  • RETOUR POSSIBLE RETOUR POSSIBLE
  • PRODUITS GARANTIS PRODUITS GARANTIS

Vous aimerez aussi