Batailles & Blindés n° 61 - Jagdtiger Abteilung 512
  • Batailles & Blindés n° 61 - Jagdtiger Abteilung 512

Batailles & Blindés n° 61 - Jagdtiger Abteilung 512, vivre sans vaincre

Batailles & Blindés n° 61 - Jagdtiger Abteilung 512, vivre sans vaincre

Quantité
En Stock

:

Batailles & Blindés n° 61 - Jagdtiger Abteilung 512, vivre sans vaincre

82 pages environ

La Jagdtiger-Abteilung 512
Vivre sans vaincre

La schwere Panzerjäger-Abteilung 512 est l’une des très rares unités de l’Armée allemande à mettre en œuvre des chasseurs de chars lourds Jagdtiger. Des as tels que Walter Scherf, Albert Ernst et Otto Carius y ont été affectés comme cadres. Pourtant, l’engagement au feu de ses trois compagnies à partir de mars 1945 a été pour le moins contrasté : leurs « mastodontes », utilisés à contre-emploi, ont été capables du meilleur comme du pire !

La «Patte» de Leclerc
La 2e DB prend Baccarat

La 2e DB est l’unité mythique de l’Armée française de la libération. Du serment de Koufra pleinement honoré par la reconquête de Strasbourg, à la prise de Berschtesgaden, en passant par la libération de Paris, la division a marqué les esprits par ses succès tactiques. Or ceux-ci sont en grande partie l’œuvre de son chef : Philippe Leclerc de Hauteclocque, dont les talents de manœuvrier atteignent leur summum lors de la bataille beaucoup moins médiatique de Baccarat.

Le détachement «Épidote»
Des unités de cavalerie blindée au «royaume de l'insolence»

Les militaires français du détachement « Épidote » participent à la formation des cadres de l’Armée nationale afghane (ANA) et conseillent les instructeurs de celle-ci afin que le pays puisse disposer d’une armée apte à mater l’insurrection talibane. Il ont pour mission spécifique de former les personnels des Kandak équipés du Mobile Strike Force Vehicle (MSFV) récemment acquis par Kaboul.

La Garde meurt...
La Panzer-Division «Müncheberg» : dernier carré d'Hitler

La Panzer-Division « Müncheberg » est symptomatique des dernières unités levées par une Wehrmacht à l’agonie pour défendre le « Reich millénaire ». Composée de personnels sommairement formés, recevant du matériel au compte-gouttes, elle est jetée dans la bataille devant Berlin avec plus ou moins de réussite. Sa grande force ? Les tankistes du centre d’essais de Kummersdorf et les Panzergrenadiere des bataillons Leibstandarte et Großdeutschland de la capitale...

«Au milieu de notre jardin»
La motorisation de l'US Army

Partie de pas grand-chose, l’US Army a accompli une révolution sans précédent dans l’histoire militaire entre 1939 et 1945 : elle a réussi le tour de force de motoriser la totalité de ses forces armées (et même certains de ses alliés). Tout ne fut pas parfait, mais les chiffres donnent le tournis : de 11 600 en 1937, le nombre de véhicules dans l’US Army est passé à 250 000 en décembre 1941 ! Et entre 1940 et 1945, les États-Unis ont produit 3,6 millions de véhicules militaires !

«GEKI»
Mort d'une division blindée nippone (2e partie)

Après ses premières contre-attaques infructueuses contre la tête de pont américaine dans le golfe de Lingayen, la 2e division blindée « Geki » est éparpillée en défense des points névralgiques de Luçon : San Manuel, Munoz, aérodrome de Clark Field où les tankistes nippons, à bord de leurs chars Type 97 Shinhoto et Type 95 Ha-Go de leurs automoteurs Type 1 Ho-Ni, combattront jusqu’au sacrifice suprême...

Blindorama
Bolivie 1932 - 1945

2017-AR-Bd
  • PAIEMENT SÉCURISÉ (CB, Visa, Paypal, Amazon Pay) PAIEMENT SÉCURISÉ (CB, Visa, Paypal, Amazon Pay)
  • LIVRAISON GRATUITE dès 25 euros d'achat LIVRAISON GRATUITE dès 25 euros d'achat
  • SERVICE CLIENT :  7 jours sur 7 par email SERVICE CLIENT : 7 jours sur 7 par email
  • RETOUR POSSIBLE si vous n’êtes pas satisfait RETOUR POSSIBLE si vous n’êtes pas satisfait
  • PRODUITS GARANTIS 100 %  CONFORMES PRODUITS GARANTIS 100 % CONFORMES

Vous aimerez aussi